top of page

À propos

Blue Mind propose des séjours de dépassement de soi pour des adultes présentant un Trouble du Spectre de l'Autisme (TSA) de niveau 1.

Faire face à des défis surmontables mais qui sortent de leur zone de confort leur permettront de se redonner confiance en eux. L’objectif est de transformer leurs craintes en énergie positive pour booster leur motivation et redorer l’image d’eux-mêmes, de reformuler le « je PENSE que je ne suis pas capable de... » en « je SAIS que je suis capable de... ».

Proposer des activités loisirs sortant de l'ordinaire, en pleine nature, permet un dépassement de soi. Le public cible est des adultes chez qui cette estime a été largement mise à mal durant leur enfance et adolescence. A travers les activités organisées, ils gagneront en confiance en eux et pourront progressivement croire en leurs propres capacités. Par conséquent, ils seront plus à même d’affronter les petits défis du quotidien. 

264e15ce-9bf6-4c00-9886-1e3114f79bd1.jpeg

Notre histoire

« Avec ce que j’ai vécu dans mon passé, par exemple du harcèlement, ma confiance en moi a clairement baissé parce qu’en enseignement ordinaire j’étais constamment harcelé, rabaissé et jugé même. Je fonctionnais différemment de tous les autres alors les personnes qui étaient dans ma classe avaient remarqué que j’étais différent et là je me sentais jugé. Jugé parce que je trouve que les gens de ma classe étaient dans une optique « oh tiens il est bizarre », alors on va le rejeter. Le harcèlement, ce sont des moqueries, parfois carrément de la violence physique, de l’humiliation, et des menaces aussi, jusqu’à des menaces de mort même.

Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, je m’enfermais encore plus dans mon petit monde, je ne comprenais pas pourquoi ils étaient comme ça alors que j’essayais d’être sympa avec tout le monde. Clairement, j’étais dans une optique de frustration. Je me sentais nul. »

J. (22 ans) participant Blue Mind

« Moi j’aimerais avoir confiance en moi. Le problème c’est que je vis des choses qui enlèvent cette confiance en moi : une fille que je trouve jolie qui me rejette, ou le fait de me faire friendzoner. J’ai peur de ne pas trouver une partenaire de vie même si je n’ai que 24 ans et que ce n’est pas urgent, ce serait cool d’avoir une relation amoureuse. Il y a aussi la réaction des autres lorsque je leur ai  fait part de leurs comportements qui m’ont dérangé. J’essaye d’être authentique mais leurs réactions cassent ma confiance en moi. J’aimerais être plus sûr de moi, être gentil sans que les autres prennent avantage de ça et que je ne me fasse pas manipuler ou moquer.

Quand j’étais ado, c’était ça qui était difficile à l’école. Tout le monde me disait que j’étais gentil et j’avais des problèmes avec d’autres élèves, je ne sais pas si c’était du harcèlement mais il y avait des gens qui volaient mes chaussures ou mes fardes pour m’embêter. Même si des contrats ont été mis en place, le même problème se répétait encore et encore. C’est la définition de « l’enfer » et du « harcèlement » parce que dans le moment tu ne vois pas quand ça se termine et que la seule solution c’est de ne plus voir l’harceleur. Je me sens plus confiant lorsque je suis en colère parce que je me sens fort et supérieur ».

P. (24 ans) participant Blue Mind

Témoignages poignants de nos bénéficiaires, brimés par les situations qu’ils ont vécues tout au long de leur enfance et jeunesse, et qui peinent à retrouver une confiance en eux leur permettant à nouveau de prendre conscience de leurs propres capacités. Ils ont tendance à ne voir que le négatif, à se considérer inférieurs aux autres, à penser qu’ils sont juste incapables à tous points de vue.

Une estime de soi trop faible engendre des conséquences qui peuvent altérer considérablement le quotidien. Elle éloigne les rêves et contraint à des attitudes prudentes afin d’éviter les situations d’échecs qui leur semblent inévitables car ils sont persuadés qu’ils n’y arriveront pas et qu’ils ne seront jamais à la hauteur.

De ce fait, reconnaitre leur propre potentiel est essentiel pour avancer dans leurs objectifs de vie.

Prochainement

Blue Mind va prochainement faire l'acquisition d'un foodtruck qui se voudra inclusif - un pizzaiolo professionnel sera accompagné par un ou deux adultes présentant un Trouble du Spectre de l'Autisme.

Les pizzas proposées seront composées de produits frais, de saisons et issus de l’agriculture biologique.

L’entièreté des bénéfices serviront à diminuer les coûts des séjours de dépassement de soi afin de pouvoir les proposer à un maximum d'adultes TSA. 

bottom of page